Le mandarin (官话 en chinois simplifié), parfois abusivement désigné sous les termes chinois voire pékinois, est une catégorie des langues chinoises parlée dans le nord et le sud-ouest de la Chine continentale. Il s’écrit au moyen des sinogrammes et on le transcrit maintenant le plus souvent en pinyin (système de romanisation du chinois mandarin).

Envisagée comme une langue, c’est celle qui compte le plus grand nombre de locuteurs dans le monde. En effet le mandarin est la langue maternelle de près de 850 millions d’individus et compte plus d’un milliard de locuteurs au total.

En 1956, c’est la variante de Pékin qui est promue au rang de langue officielle. On la considère souvent comme la variante standard de cette langue.

La grammaire du mandarin est très proche de celle des autres langues chinoises. Sa phonologie est traitée séparément. La morphologie est relativement simple, étant donné l’absence de flexion dans cette langue isolante.

Les langues chinoises et notamment le mandarin sont essentiellement des langues SVO (typologie syntaxique d’une langue dont les phrases suivent généralement un ordre sujet-verbe-objet). Le déterminant précède toujours le déterminé. Le contexte occupe une place très importante, de par le caractère non flexionnel de la langue. Il est d’autant plus important à l’oral que la langue comprend de très nombreux homophones. Il n’existe pas d’accord de verbes en mandarin. En revanche, on y utilise des particules temporelles qui donnent des indications de temps. Les adjectifs en chinois sont parfois susceptibles d’assumer le rôle du verbe, ce que l’on appelle la fonction prédicative. Il existe à ce titre plusieurs catégories d’adjectifs.

 

Actualités Référentes

Votre devis en ligne
Nos garanties
  • Réactivité
  • Qualité optimale
  • Confidentialité absolue dans la réalisation de vos projets
AFTCom est une agence certifiée ISO 9001:2015, certificat délivré par Bureau Veritas sous le numéro FR061595-1

Nos clients